Construction d’un four solaire de type boite à vitrage incliné
Posted on: May 4, 2017, by : admin

 

 

 

 

 

 

Réflexions sur l’inclinaison du double vitrage

Le cuiseur à effet de serre a été mis au point par le Groupe ULOG, en Suisse, et par le Professeur Bernard à Lyon en 1976, améliorant les cuiseurs boites construits dès 1945 en Inde (avec vitrage horizontal)
Tous recommandent un double vitrage pour améliorer l’isolation et donc bien emmagasiner la chaleur à l’intérieur du four.
Ce double vitrage qui reçoit le faisceau des rayons solaires perpendiculairement à sa surface en réfléchit vers l’extérieur à peu près 15%, ce qui constitue une petite perte d’énergie pour le four ;
Si les rayons ne sont plus perpendiculaires, l’énergie transmise diminue très rapidement dès que l’angle d’incidence dépasse les 30° (Prof. François Trombe).

Puissance minimale estimée nécessaire :
Le professeur Bernard écrit « pour pouvoir utiliser un cuiseur solaire, on peut estimer qu’il faut recevoir au moins 750 watts/m2 ». Il précise que cette puissance est disponible, par bonne nébulosité, lorsque la hauteur du soleil dépasse 25°. (angle entre les rayons du soleil et le sol horizontal).
Ainsi tous les cuiseurs peuvent être utilisés non seulement au moment du midi solaire, mais chaque jour : 8 heures à l’équateur ou au 15ème parallèle. Chez nous, vers le 46e parallèle, 10 heures en juin, 6 heures aux équinoxes, mais pas en décembre. ( Fin décembre à midi, la hauteur du soleil n’est que de 21° à Lyon, ou 20° à Nantes.)
De l’équateur au 15ème parallèle la hauteur du soleil dépasse 25° : 3 200 heures par an.
Aux environs du 45ème parallèle la hauteur du soleil dépasse 25° : 2 300 heures par an.

Inclinaison du double vitrage :
Pendant l’année 2002, nous pouvions lire sur le site internet ULOG la recommandation suivante :
« contrairement aux anciens cuiseurs ayant un vitrage horizontal pour les régions équatoriales, ULOG recommande une inclinaison du double vitrage supérieure à 20°
afin de pouvoir utiliser les cuiseurs bien plus tôt le matin et bien plus tard l’après midi »
De l’équateur aux tropiques (23ème parallèle) proposons une inclinaison de 25°, le soleil sera, sur un an, 2 800 heures à l’intérieur de l’angle d’incidence –30°,+30° (par rapport la perpendiculaire au vitrage)
Ainsi, Bolivia Inti a construit tous les cuiseurs de Bolivie et du Pérou (~ 15ème parallèle) avec une inclinaison de 25°.
N’envisageons surtout pas le cuiseur dit « tropical » avec un vitrage horizontal : le soleil ne serait à l’intérieur de l’angle d’incidence que 1300 heures au 15ème parallèle, et 1 400 heures à l’équateur. Il serait dommage de perdre plus de 1300 heures par an. Son temps d’utilisation serait diminué de moitié ! ( même s’il est plus facile à construire…)

De la même manière, je préconise, en France, une inclinaison du vitrage d’au moins 35° pour utiliser le cuiseur le plus longtemps possible de février à octobre. Avec 35°, le soleil sera 2 300 heures à l’intérieur de l’angle d’incidence –30°,+30° (si la nébulosité est bonne…)
Avec une inclinaison de 25°, nous perdons environ 800 heures d’utilisation potentielle.

 

lien : http://www.ouest-atlantis.com/org/soleil/construction.htm


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *